Le Festival d’orgue s’est tenu au temple de Versoix du 21 au 23 février 2020 fréquenté par un public nombreux et conquis composé d’habitants de la région et d’ailleurs, de paroissiens, de curieux, de mélomanes avertis et de familles désireuses de découvrir l’instrument. Les plus enthousiastes ont assisté à tous les concerts ! Nous avons découvert à cette occasion les nombreuses facettes de cet instrument, que l’on croit souvent réservé à l’église …

Trois jeunes organistes, élèves de la Haute Ecole de Musique de Genève, ont concouru pour le prix Olivier Constantin. Nous avons voyagé dans le répertoire baroque, avec des pièces de style allemand, italien et français, nous avons aussi entendu trois grandes oeuvres de Jean-Sébastien Bach, pièces majeures du répertoire pour orgue. Tous trois nous ont offert une musique de très grande qualité. La balance a toutefois penché en faveur de Federico Terzi pour son origininalité, son style et la personnalité de son jeu.

La titulaire de l’orgue de Versoix, Nathalie Effenberger, également organisatrice du festival, a proposé un programme baroque et romantique, avec entre autres une Toccata d’A. Renaud « endiablée ».

Lors du « match » amical d’improvisation « opposant » Nicolas Hafner à Tigran Stambultsyan, l’orgue nous a emmené dans d’autres univers. Nous avons entendu la « Flûte Enchantée » version pop anglaise, Queen sous des airs d’opéra italien, un boiteux qui court dans les rues de Paris, un été à la datcha où l’on chante et l’on danse et même l’histoire d’un organiste qui s’endort pendant le culte !!!

Avec le duo W, Vincent Thévenaz et Vincent barras, saxophoniste, l’orgue s’est transformé tantôt en orchestre, tantôt en soliste, tantôt en percussions pour le plus grand bonheur des enfants présents dans le public et aussi des adultes !

Le Festival a pu être organisé grâce au soutien du Service de la culture de la Ville de Versoix que nous remercions chaleureusement.